Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artys

Revue axée sur les Arts Plastiques

Publié par Stéphane Richard sur

Dernier né des lieux d’exposition nantais, l’atelier galerie de Violaine Dejoie-Robin a ouvert ses portes au public le 18 mai dernier lors de l’événement « L’Art prend l’air ». Ancienne tannerie fondée en 1823, l’architecte Pierre Champenois a réussi le tour de force de faire de ce lieu de deux cents mètres carrés un magnifique écrin dédié à l’art en alliant la modernité des matériaux utilisés et un éclairage très performant au souvenir de ce que fut ce bâtiment en conservant des poutres et des piliers de pierres originels.

Violaine Dejoie-Robin se souvient avoir vu, à l’âge de douze ans, la reproduction d’une peinture de Picasso représentant une bougie allumée dans un bougeoir. Ce tableau provoque chez elle l’envie irrépressible de peindre. A l’âge de quatorze ans, elle s’inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes en tant qu’auditrice libre et fréquente, outre le jeudi (jour de congé pour les scolaires de l’époque) tous les cours du soir qui lui sont accessibles. Baty, l’un de ses professeurs de dessin et de peinture la prend sous son aile et l’encourage à persévérer. A dix-sept ans, elle quitte les Beaux-Arts et continue à peindre jusqu’à l’âge de vingt ans.

En 1970, à dix-huit ans, elle part vivre dans la presqu’île guérandaise puis en Dordogne avant d’emménager à Paris en 1981. Elle travaille comme assistante de réalisation pendant huit ans (1981-1988) aux côtés de Serge Lemkine. Elle devient réalisatrice et part s’installer à Rennes en 1989 où elle réalise de nombreux documentaires pour la télévision (France 2, France 3, Histoire, Odyssée…). Elle quitte Rennes en 1999 et s’installe dans une forêt près de Pont-Aven. Elle reviendra vivre à Nantes en 2010.

En 1989, elle se remet à peindre. Elle fait cinquante portraits de ses amis en moins de six mois, puis elle s’inspire des paysages de films russes et s’essaye au monochrome. En 2007, alors qu’elle se promène le long de l’Aven, un déclic se produit et elle voit se dérouler devant elle cette rivière en une série de tableaux. A ce jour, elle a peint vingt-trois tableaux (pour une longueur totale de trente-trois mètres) montrant la rivière dans sa continuité, comme un immense travelling. Ils nous plongent dans les forces originelles des éléments naturels et les tourbillons de l’eau vive et de ses reflets. Des tableaux réalistes qui frôlent l’abstraction pour certains d’entre eux et nous mène dans un monde onirique à la fois sombre et lumineux. Vous pouvez voir ces tableaux (portraits et rivière), et quelques autres, ainsi que des photographies représentant des « voiles » prises dans le vent, véritables sculptures éphémères photographiées, au sein de ce très beau lieu accueillant et imprégné de bonnes vibrations.

Depuis 2009, parallèlement à son travail de peintre, elle a mis au point une nouvelle technique ingénieuse qui consiste à créer des « tapisseries » de très grand format (d’après ses photographies) avec de la toile de cerf-volant fixée à la main sur du filet de pêche. Suite à l’exposition en plein air de ses « tapisseries » qui a eu lieu l’année dernière (de mai à octobre) au parc de Procé pour fêter le centenaire de celui-ci et qui a vu défiler vingt-cinq mille personnes lors du week-end d’inauguration, l’artiste exposera cinq « tapisseries » (des portraits) au sein de l’Orangerie du site des Renaudières à Carquefou. A noter que onze autres artistes participeront à cette exposition collective de grande ampleur.

Stéphane Richard

Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin
Violaine Dejoie-Robin

. Atelier Galerie de Violaine Dejoie-Robin.

37 quai de Versailles. Nantes.

Prendre à gauche Impasse des Clémentines puis au fond de l'impasse à gauche.

Ouvert tout l'été.

L'artiste étant souvent là mais à des horaires différents selon les jours, n'hésitez pas à l'appeler avant de passer (06 64 95 86 26).

. Site des Renaudières. Carquefou.

Début du parcours au rond-point de la Fleuriaye. Exposition collective.

Ouvert tous les jours. Du samedi 15 juin au dimanche 29 septembre 2013.

À propos

Artys

“Revue axée sur les Arts Plastiques. ”

Rédigé par Stéphane Richard

Articles récents

Hébergé par Overblog