Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Artys

Revue axée sur les Arts Plastiques

Publié par Stéphane Richard sur

Une peinture d’un grand classicisme dotée d’une gestuelle et d’une facture résolument contemporaines, telle est l’œuvre virtuose et envoûtante de Goxwa. Sans céder aucunement aux sirènes d’un art dit contemporain qui n’est que l’expression du tape-à-l’œil, de l’esbroufe et de la vacuité la plus totale, elle ne rompt pas avec la tradition mais s’inscrit dans la longue histoire de la peinture à la suite des artistes des siècles passés. Elle en est même la légitime héritière tant sa maîtrise et son amour de l’acte de peindre sont manifestes.

D’une grande richesse chromatique et d’une rare élégance, ses œuvres incarnent, dans une simplicité mystérieuse et une douceur onirique, la beauté du monde entre réel et imaginaire, entre rêve et poésie. Qu'il s'agisse de cette jeune femme qui est son modèle depuis un peu plus de dix ans (elle a pu ainsi la peindre enfant, adolescente puis femme), d'un animal, d'une nature morte ou d'un paysage urbain, les motifs et les fonds de ses tableaux atteignent la sensation de la vie, nous deviennent familiers, et nous nous immergeons avec bonheur au sein de ceux-ci. Posées magistralement sur la toile, les couleurs vibrantes et la lumière, splendides et sensuelles, irriguent celle-ci dans une symphonie picturale qui nous touche au plus profond, au plus intime. L’image, d’une intense et vivifiante présence, en devient fascinante et mène à la contemplation.

A la fois classique et contemporaine, d’un grand raffinement et puissamment émotionnelle, la peinture de Goxwa nous plonge au cœur d’un art véritable et d’une générosité indéniable, nous pénètre en profondeur, laisse son empreinte intemporelle d’une extrême sensibilité, et nous mène au pays de l’excellence de la Peinture. Animée d’une profonde intériorité et détentrice d’un réel savoir-faire technique, Goxwa appartient au panthéon des grands peintres, à l’écart des fausses valeurs délétères et des modes éphémères.

Stéphane Richard

Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa
Goxwa

. Vous pouvez retrouver Goxwa sur son site: goxwa.blogspot.com.

. Si vous êtes aux Etats-Unis au mois de novembre, vous pourrez voir sa nouvelle exposition à la Axelle Fine Art Galerie située au 472 West Broadway, New York, NY 10012. Pour connaître les dates exactes et les horaires d'ouverture, renseignez-vous auprès de la galerie (+1 212 226 2262).

Goxwa
Publié par Stéphane Richard sur

Entre expressionnisme sans concession, romantisme exacerbé et réalisme incisif, les femmes d’Aurore Lephilipponnat incarnent des émotions profondément ancrées dans notre réalité d’être humain. A la recherche de l’âme, du souffle originel, de l’essence même de notre humanité, l’artiste exprime, dans un enchevêtrement de traits d’une grande force plastique qui s’imprègnent en nous de façon pérenne, des sentiments troubles, violents, intimes. Rien d’étonnant à ce que l’une de ses sources d’inspiration soit le butô, cette danse japonaise apparue dans les années 1960 et dont les thèmes de prédilection (sexe, violence, mort) rejoignent ceux de cette artiste dans sa quête inlassable de la vérité au-delà des apparences et de ses oripeaux.

A fleur de chair, Aurore Lephilipponnat va à l’essentiel et nous fait part de sa quête non seulement artistique mais également intérieure à travers ces corps et ces visages souffrants ou apaisés, jusqu’à l’extase parfois, de femmes jeunes ou plus âgées et qui atteignent la sensation du vivant. La dualité entre le corps et l’esprit s’estompe, s’efface, ils ne font plus qu’un mais l’esprit ne sombre néanmoins pas dans le néant, il s’affermit au contraire et vainc la décrépitude et la déchéance inéluctable du corps. La joliesse ne l’intéresse pas, c’est la recherche de la vérité dans toute sa nudité qui la pousse à créer et à nous faire part de son cheminement intérieur. Elle ne triche pas, ne l’embellit pas, la montre telle qu’elle est dans une lucidité et une urgence qui ne nous laissent pas indemnes et nous plongent dans une introspection propice à une remise en cause de nos certitudes quant à la réalité de la nature humaine.

Stéphane Richard

Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat
Aurore Lephilipponnat

Vous pouvez retrouver Aurore Lephilipponnat sur son site : www.aurore-lephilipponnat.com.

À propos

Artys

“Revue axée sur les Arts Plastiques. ”

Rédigé par Stéphane Richard

Articles récents

Hébergé par Overblog