Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Artys

Revue axée sur les Arts Plastiques

Publié par Stéphane Richard sur

La sculptrice Gaëlle Le Guillou propose sa vision de la mort à travers une exposition présentée au sein du salon funéraire du cimetière de la Miséricorde. Elle a investi le lieu pour y dévoiler une cérémonie non pas funèbre mais empreinte d’un onirisme fantastique. Déposée sur un chariot mortuaire, une gisante voit son corps se transformer en fleurs, feuilles et pierres aux couleurs éclatantes. Le voile transparent qui recouvre son visage et qui évoque le mariage symbolise l’acceptation de la mort. La petite tombe placée légèrement en retrait sur la droite dans l’installation corrobore le fait que la mort n’est pas synonyme de néant mais débouche, dans une profusion de légumes variés et multicolores, sur une nouvelle naissance.

Se sentant proche du travail du plasticien Régis Perray qui a déjà travaillé sur le thème des cimetières, Gaëlle Le Guillou lui a proposé de participer à la création de l’installation en y incluant son propre travail. A droite et à gauche de la gisante, il a installé deux bancs sur lesquels on peut s’asseoir pour veiller la morte et qui ont la particularité d’être munis d’un coffre en métal pour l’un et en bois pour l’autre et dans lesquels on peut ranger le nécessaire pour nettoyer les tombes. Un panneau signalétique montre, sur un fond blanc et dans un style très épuré, un homme creusant un trou où finira le cercueil que l’on voit en contrebas et, pour accentuer le réalisme de la scène, il a adossé, contre le mur du fond, une pelle et une pioche qui ont été utilisées par des fossoyeurs des années durant.

L'univers à la fois réaliste et ancré dans la terre de Régis Perray donne un équilibre à l'installation et permet à Gaëlle Le Guillou, grâce à sa parfaite maîtrise de la technique de la céramique et à son sens des couleurs, de dédramatiser la mort en la rendant (presque) joyeuse.

Stéphane Richard

Gaëlle Le Guillou et Régis Perray («La gisante en fleurs»)
Gaëlle Le Guillou et Régis Perray («La gisante en fleurs»)

Salle funéraire du Cimetière de la Miséricorde. Rue du Bourget. Nantes.

Du samedi 27 octobre au jeudi 1 novembre 2012.

Tous les jours de 13h00 à 17h00.

À propos

Artys

“Revue axée sur les Arts Plastiques. ”

Rédigé par Stéphane Richard

Articles récents

Hébergé par Overblog