Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artys

Revue axée sur les Arts Plastiques

Publié par Stéphane Richard sur

D’origine russe, Maria Kreyn, après avoir mené des études d’art, de mathématiques et de philosophie à Chicago, part vivre à New York pour s’adonner à la voie qu’elle a finalement choisi, celle de la peinture. S’inscrivant dans la lignée des maîtres anciens d’un point de vue des techniques utilisées et de sa vision de la peinture, et dotée d’une gestuelle qui fait d’elle une artiste aux œuvres intemporelles, elle est la digne héritière des peintres qui, depuis des siècles, recherchent la beauté au-delà des simples apparences, bien souvent trompeuses, au bénéfice d’une réelle et profonde intériorité.

Exploratrice infatigable de son art profondément humaniste et sensible, Maria Kreyn appartient à cette catégorie de peintres qui nous prouvent que la beauté est toujours de ce monde en dépit de toutes les attaques qu’elle subit. Amoureuse de la beauté et des émotions qui en découlent et travaillant ses toiles jusqu’à trouver l’harmonie picturale recherchée dans un raffinement de couleurs aux tons subtils et nuancés, elle s’intéresse avant tout à la figure humaine. Sa peinture, charnelle et profondément sensuelle, baigne dans une lumière d’une douceur éthérée qui exalte les expressions des visages et leur donne la sensation du vivant. D’une beauté sobre et distinguée, parfois voluptueuse, les figures de la peintre, imprégnées de profonds sentiments d’une grande intensité, provoquent en nous un état propice à la contemplation et nous révèlent ce que nous savons depuis toujours, à savoir que la beauté nous amène à la vérité et que celles-ci ne sont qu’une seule et même chose.

Stéphane Richard

Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn
Maria Kreyn

Vous pouvez retrouver Maria Kreyn sur son site: www.mariakreyn.com.

À propos

Artys

“Revue axée sur les Arts Plastiques”

Rédigé par Stéphane Richard

Articles récents

Hébergé par Overblog