Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artys

Revue axée sur les Arts Plastiques

Publié par Stéphane Richard sur

Forêts, sous-bois, arbres, troncs, racines parfois apparentes, herbes, plantes, ou petite étendue d’eau, les peintures de Sandrine Paumelle sont un hommage rendu à Dame Nature, à son mystère à la fois proche et inatteignable, et une métaphore de la psyché humaine. Elle enfouit les photographies dans la terre nourricière puis les déterre, les voici donc imprégnés d’une histoire faite de minéralité, d’argiles, d’oxydes métalliques, mais aussi d’oxygène, de gaz carbonique et d’azote. Une histoire unique qui ne pourra pas se répéter à l’identique et qui fixe à jamais un lieu à un moment donné dans l’écoulement du temps. Une fois enlevées à cette terre, la peintre recouvre les photographies devenues supports avec de la peinture acrylique et des pigments qu’elle a elle-même préparés. Elle les peint, les érafle, les griffe, les hachure ou les gratte, des gestes qui en disent long sur le bouillonnement et l’intensité de la vie intérieure et créatrice de l’artiste.

Face à ces tableaux, nous ne savons pas si nous assistons aux prémices de l’aube ou aux derniers rayons de soleil avant la venue de la nuit et peu importe à vrai dire. Seul compte le magnifique dévoilement de cette nature originelle amplifié par une lumière à la fois puissante et sourde que filtrent les brumes et les branches des arbres. Un silence des plus éloquents règne, le temps semble suspendu, à moins qu’il ne s’agisse d’un instant d’éternité qui nous enserre de sa toute puissance, les couleurs sombres baignent dans une lumière étrange et onirique, il s’instaure alors entre nous et ces paysages sylvestres une intimité qui nous touche et nous emporte loin de nos mornes pensées. Les peintures de Sandrine Paumelle nous révèlent, entre ombres et transparences, entre évanescence et profondeur, dans une atmosphère fantastique dotée d’une énergie vibrante, ce chemin ancestral délaissé et oublié que l’humanité entretient avec la nature et dont les arbres sont la mémoire vivante et fidèle.

Stéphane Richard

Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle
Sandrine Paumelle

Vous pouvez retrouver Sandrine Paumelle sur son site: www.sandrinepaumelle.org.

À propos

Artys

“Revue axée sur les Arts Plastiques”

Rédigé par Stéphane Richard

Articles récents

Hébergé par Overblog